12 months ago

En France, 8 % de la population, soit 5 millions de personnes, sont dans la situation d'Eric, renonçant à s'offrir une couverture complémentaire santé (mutuelles, assurances privées ou institutions de prévoyance), majoritairement pour raisons financières. Ils sont 15 % des personnes vivant avec moins de 840 euros par mois à être "sans mutuelles", selon l'enquête Santé protection sociale 2006 de l'Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes). Vous pouvez bien comprendre plus de micro moteur dentaire sur www.athenadental.fr

5% des français ne bénéficient pas d’une complémentaire santé, soit 5 millions de personnes. Le constat date de 2012 et du rapport « Enquête Santé et Protection Sociale » (ESPS) de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes). Ce dernier cible comme causes les questions économiques, mais aussi l’effet de seuil de la CMU. Sur les 5 millions de Français qui n’ont pas de mutuelle, 53 % déclarent « qu’ils n’en ont pas les moyens ».

Il y a plusieurs dispositifs qui ont été mis en place à la sécurité sociale pour pallier à ces situations, la création de la CMU pour les plus démunis et l'aide à l'acquisition d'une assurance santé (pour les personnes qui sont trop riches pour bénéficier de la CMU mais trop pauvres pour se payer une mutuelle) cette dernière aide s'applique aux personnes qui dépassent légèrement le plafond de la CMU.

Les difficultés économiques conduisent les Français à faire des choix qui ont des conséquences dramatiques. Car se priver d'une mutuelle, c'est augmenter par deux le risque de renoncer aux soins", souligne le président de la Mutualité Française Etienne Caniard. En ce qui concerne les soins courants, seule la moitié est prise en charge. Le reste des frais incombe donc au patient et à sa mutuelle.

Le fait est qu’ils peuvent être confrontés à des dépenses plus importantes en cas d’imprévus. Malheureusement, ils ne pourront pas alors faire face à ces frais sans aide. Ainsi, ils risquent de finir avec une lourde facture et dépenser beaucoup plus puisqu’ils sont sans mutuelle. La solution est pourtant simple, comme pour l'assurance automobile et l'assurance habitation, une assurance santé devrait être obligatoire en France et cela pousserait les 4 millions de Français qui n'ont pas de mutuelle à en souscrire une.

Quel est le prix sur l’implant dentaire?

← Les types de couronnes dentaires L’usinage d’implants avec WorkNC dental en direct →