over 1 year ago

L'association de défense des consommateurs, Test-Achats, confirme, dans son étude rendue publique mercredi, que les promesses de blancheur de certains dentifrices ne sont "qu'une banale- mais lucrative- astuce marketing". L'organisation a déposé plainte mardi auprès du SPF Economie, indique sa porte-parole, Julie Frère.

Tout d’abord, les dentifrices blanchissants: ces dentifrices ont connu un engouement incroyable il y a quelques années, alors que la blancheur des dents est devenue signe de beauté hollywoodienne. Sachez seulement que l’unique manière qu’a un dentifrice pour blanchir les dents, est d’être très abrasif, donc en frottant l’émail pour déloger les taches qui auraient pu y adhérer. Le matériel dentaire est dispensable pour les dentistes, et le micromoteur dentaire est le plus important.

Les dentifrices désensibilisants, eux, sont conçus pour les gens qui éprouvent des sensibilités au chaud, froid ou au sucré, sensations habituellement causées par des déchaussements, par exemple. En général, ces dentifrices agissent en bloquant les conduits sensitifs se rendant au nerf de la dent, inhibant ainsi les sensations de douleur. Ils sont surtout efficaces lorsqu’utilisés régulièrement.

D'autre part, Test-Achats dénonce le prix d'achat de ces dentifrice qui sont souvent 20 à 25% plus chers que d'autres dentifrices ordinaires. "Or, rien ne justifie cette différence de prix si ce n'est que les fabricants veulent donner l'impression que leurs dentifrices blanchissants contiennent un ingrédient coûteux."

Les dentifrices reminéralisants sont, quant à eux, utilisés afin de renforcer l’émail des dents chez les gens qui sont plus susceptibles à la carie. L’un des plus populaires est le Pro-émail, mais il en existe plusieurs autres qui sont, bien souvent, uniquement en vente chez le professionnel dentaire. Finalement, les dentifrices complets sont le choix idéal si vous avez plus d’un besoin en particulier. Ils offriront une bonne protection complète pour les gens sans besoin dentaire particulier.

Faisant face à des géants des produits cosmétiques, Test-Achats souligne que la même étude a également été réalisée en Italie, en Espagne et au Portugal. "Des plaintes similaires seront déposées dans ces pays aussi", selon Julie Frère. "Nous nous adressons d'abord aux instances compétentes dans notre pays. Si cela ne donne pas de résultats en Belgique, nous devrons envisager des possibilités ailleurs."

Avant d’utiliser le fil dentaire, ce que vous devez savoir?

← La mauvaise haleine n'est pas une fatalité ! L'inspection générale des affaires sociales →