11 months ago

Les dents font partie de la bouche, elle-même faisant partie intégrante de notre corps. Et pourtant, les maladies de la bouche, appelées pathologies bucco-dentaires, telles que les caries, ne sont pas prises en charge par l’assurance maladie de base telle que réglementée par la LAMal. Surtout quand l’on sait que les pathologies buccodentaires sont largement répandues dans la population et surreprésentées parmi les populations vulnérables. Vous pouvez vérifier plus de lampe à polymériser dentaire sur outil dentiste.

alt

Les origines de ces affections sont, comme, souvent multifactorielles. L’hygiène et l’alimentation jouent bien évidemment un rôle. Mais on oublie trop souvent d’autres facteurs tels que le bagage génétique, l’accès géographique aux soins ainsi que l’état de santé en général. Ce dernier élément est primordial car la santé buccodentaire est étroitement liée à l’état de santé générale des patient.e.s. Pouvez-vous nous recommander une lampe scialytique dentaire ?

A titre d’exemple, une mauvaise santé buccodentaire peut entraîner d’autres pathologies du corps, comme des maladies cardiovasculaires. Des affections dans la bouche de la future mère peuvent également entraîner la naissance prématurée de son enfant. A l’inverse, certaines pathologies de médecine générale, comme le diabète ou les cancers, peuvent induire une vulnérabilité de la sphère buccodentaire. Dent noire

Les affections buccodentaires restent donc des maladies répandues. Leurs conséquences sur l’état de santé général et sur la qualité de vie ainsi que leurs répartitions inégales dans la population en font un enjeu de santé publique important. Il suffit pourtant d’aller chez le dentiste, me direz-vous. Malheureusement, le renoncement aux soins pour des raisons financières est une réalité.

Ainsi, les foyers modestes ou moyens inférieurs consultent moins souvent les dentistes et hygiénistes pour un contrôle ou un détartrage que les ménages plus aisés. Selon l’Office fédéral de la statistique, plus le niveau de formation est élevé, plus le taux de renoncement aux soins dentaires diminue. Cette inégalité entraîne, d’une part, des coûts importants pour la médecine générale qui prend en charge les soins des pathologies induites par l’absence de soins dentaires, et, d’autre part, une médecine dentaire à deux vitesses que les classes moyennes et inférieures peinent à s’offrir.

Comment prévenir la carie dentaire ?

← Comment prévenir la carie dentaire ? Qu’attendez-vous de l’implantologie ? →