6 months ago

Les Vaudois diront le 4 mars prochain s’ils veulent d’une assurance obligatoire pour les soins dentaires de base. Il s’agit d’une première suisse, alors que des projets similaires ont été lancés depuis lors dans les cantons du Valais, de Genève et de Neuchâtel. Affirmons-le d’emblée: cette étatisation sanitaire voulue par la gauche n’augure rien de bon à la lumière de ce qui se fait en la matière en Europe de l’Ouest. Au Royaume-Uni, le système de santé publique est au bord de la faillite, par manque de moyens. Vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur et micro moteur avec pièce à main sur notre site.

alt

En France, le trou de la Sécurité sociale se creuse depuis de nombreuses années. Plus près de nous, la LAMal, l’assurance obligatoire de soins, s’enfonce dans un gouffre financier depuis 1996. La deuxième tient au mode de financement de cette assurance, dont les coûts annuels sont estimés à près de 400 millions de francs. Le régime proposé prévoit un prélèvement sur le revenu calqué sur celui de l’AVS. On parle d’une ponction paritaire proche des 0,6 à 0,7%. Autrement dit, par l’impôt! Offrir le dentiste à tous les habitants du canton en faisant régler la note par une moitié d’entre eux est inacceptable. Cessons de grever le budget de la classe moyenne! Respecter la fréquence de blanchiment des dents

La compétitivité dépend, notamment, du maintien de charges sociales supportables. A cet égard, il faut rappeler que l’économie vaudoise a largement contribué au progrès social ces dernières années, par le biais de contributions pour la formation professionnelle, pour l’accueil de jour des enfants, par des prestations complémentaires pour les familles et la rente-pont et, enfin, à travers l’augmentation des allocations familiales. Le temps nous paraît venu de ne plus surcharger le bateau.

Autre motif de rejeter ce texte: la couverture offerte, qui sera sans commune mesure avec le coût élevé du dispositif. Pour les citoyens, il est illusoire d’espérer des couronnes dentaires, des implants, voire des traitements orthodontiques: les assurés auront droit principalement au remboursement de leur détartrage, de leur contrôle annuel et aux soins de base comme le traitement des caries. Et, au final, tous ces soins coûteront davantage qu’aujourd’hui à cause du processus administratif lourd qui les encadrera, et qu’il s’agira de financer.

Traitement orthodontique : l'appareil dentaire pour adulte

← Traitement orthodontique : l'appareil dentaire pour adulte Comment se débarrasser d'une mauvaise haleine →