8 months ago

Avoir mauvaise haleine, c'est avoir une odeur buccale désagréable pour soi-même et surtout pour les autres. Pour en avoir le cœur net, un test simple suffit : soufflez dans l'une de vos mains, puis inspirez l'air. Si cette dernière a une odeur désagréable, c'est que votre haleine aussi. Souvent appelée halitose, ce phénomène est dû à une prolifération de bactéries présentes à l'intérieur de la bouche. Celles-ci se nourrissent des restes alimentaires. Entre 25 et 50 % des Français en seraient atteints. Bien que ce soit un phénomène assez répandu, l'halitose peut être cause de souffrance, et mener quelques fois à une éviction sociale, voire un repli sur soi... Que ce souci soit passager ou chronique, il demeure important de le traiter. Vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur et micro moteur avec pièce à main sur notre site.

alt

Lors de visites régulières, le dentiste et l'hygiéniste sont en mesure de dépister les caries naissantes, en procédant à un examen général de la bouche et des gencives. Ils enlèvent la plaque, qui ne peut être atteinte par le brossage habituel. Ces actions contribuent à conserver la santé buccale et à prévenir la mauvaise haleine. Le tartre est un dépôt qui se forme sur la plaque. Généralement, une visite bisannuelle est suffisante pour faire le détartrage. Loupes chirurgicales, aides optiques pour chirurgiens

Une maladie de type orl : Une angine ou une sinusite force à respirer par la bouche. Cela peut provoquer un dessèchement buccal, et donc une mauvaise haleine. Une sous-alimentation, ou un régime à faible apport calorique : manger trop peu de glucides contribue à brûler ses graisses. Conséquence : Les produits de combustion organique (cétones) sont libérés. Ils causent une mauvaise odeur jusqu'à la bouche. Un régime hyper-protéiné : Ce type de diète limite les apports en glucides.

Conséquence : face à ce manque, le corps brûle les graisses déjà présentes dans le corps, cette étape créé une substance à l'odeur nauséabonde : la cétose. Cette dernière est par la suite expirée par la bouche. Un manque d'hygiène bucco-dentaire : Zapper l'étape de la brosse à dents contribue à la prolifération des bactéries dans la bouche. La plaque dentaire qui se forme est une cause d'halitose. La prescription de certains médicaments : Les antihistaminiques ou les hypertenseurs par exemple, diminuent la production de salive. Or celle-ci participe au nettoyage de la bouche. Une diminution du processus de salivation assèche la bouche. Les résidus alimentaires se décomposent, d'où la mauvaise haleine.

Soins dentaires: une assurance publique inique

← Soins dentaires: une assurance publique inique Soins dentaires en France : vers un système à l’allemande ? →