4 months ago

En reportage, j’ai écrit à quelques reprises sur l’erreur que commettent beaucoup de parents qui pensent à tort que les dents de lait ne sont pas importantes et qu’il est inutile de s’en occuper. Elles vont tomber de toute façon, non ? Pareille négligence finit très souvent par des caries en série qu’il faut réparer sous anesthésie générale, avec le risque pour la santé que cela suppose. Vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur et micro moteur avec pièce à main sur notre site.

alt

Ma collègue Marie parle aujourd’hui du problème inverse, de cet excès de prudence qui amène une multiplication des radiographies dentaires. «Moi, je ne prends par des radiographies de tous mes patients une fois par an, dit la Dre Marie-Ève Asselin, dentiste et chef du département de médecine dentaire au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. Ça dépend. Si j’ai un enfant qui est plus à risque d’avoir des caries, je vais en prendre plus fréquemment. Si l’enfant présente beaucoup d’espace entre ses dents et que je suis capable de vérifier cliniquement qu’il n’y a pas de caries entre les dents, je ne lui prendrai pas nécessairement de radiographies intraorales.» Qu'est-ce que l'aspirateur de poussière?

Voilà qui semble une approche pleine de bon sens. Ne pas y aller mur à mur, mais voir au cas par cas. Bien sûr, inutile de paniquer. Les appareils utilisés aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux des années 1970 ou 80, alors qu’on se faisait sérieusement bombarder de rayons X, sans aucun collet thyroïdien, à mon souvenir (à exiger de son dentiste). Bien sûr, les doses de radiation sont aujourd’hui très faibles et bien sûr, pour le dentiste, il est assurément rassurant d’avoir sous la main le portrait le plus précis possible.

Cela étant dit, bien que faible, l’exposition aux radiations existe et le danger n’est pas nul. C’est votre bouche, c’est celle de vos enfants et pour prendre une décision éclairée lors de votre prochaine visite chez le dentiste, la lecture de ce dossier sur les radiographies s’impose vraiment. Le dossier étant fait de très nombreux onglets, il serait trop lourd ici de mettre des hyperliens.

Les caries touchent 70% des élèves

← Les caries touchent 70% des élèves Echappatoire à la cherté suisse, le tourisme dentaire prospère →