8 months ago

Près de 14 millions de Canadiens passent une radiographie dentaire chaque année, selon Santé Canada. Cela les expose aux rayons X, qui peuvent endommager l'ADN des cellules saines et potentiellement induire un cancer. Le risque peut paraître faible, puisque la dose de rayonnement reçue chez le dentiste est moins élevée que lors d'autres examens d'imagerie médicale. Quand on est en bonne santé, les radios dentaires sont souvent la seule source d'irradiation médicale à laquelle on est exposé, à moins de se casser un bras ou une jambe. Vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur et micro moteur avec pièce à main sur notre site.

alt

Nombreux sont les clients qui ont l'impression de se faire imposer des radiographies à chaque nettoyage, peu importe l'état de leurs dents. « [Si un patient refuse une radio], nous lui expliquons que légalement, l'Ordre des dentistes nous demande de prendre des RX maximum aux années », a témoigné en décembre une hygiéniste dans le groupe Facebook Collectif d'hygiénistes dentaires. Une autre hygiéniste s'est réjouie sur Facebook qu'à sa clinique, les clients « les prennent de routine ». Or, « la fréquence à laquelle un individu a besoin de radiographies dentaires dépend de son état de santé buccodentaire, précise une mise au point de l'Ordre.Pouvez-vous nous recommander un malaxeur dentaire ?

La décision de prendre ou non une radiographie repose essentiellement sur le jugement clinique du dentiste, à la suite de l'examen du patient. Elle ne saurait en aucun cas être déterminée à l'avance ». « Des radiographies tous les ans, c'est trop. C'est clairement une pratique de surutilisation des ressources que l'on a. Bien que le dosage reste faible pour les radiographies dentaires standard, il y a des risques liés à l'effet cumulatif des radiations. Si on peut éviter un petit risque, on l'évite », explique Victoria Doudenkova, candidate au doctorat en sciences biomédicales, option bioéthique, à l'Université de Montréal.

Ces radiographies, appelées rétrocoronaires, sont prises à une certaine fréquence, selon l'état de santé dentaire du patient et son risque carieux. » D'autres radiographies peuvent être nécessaires au besoin, mais rien n'est automatique. La pertinence d'une radiographie panoramique de routine pour les nouveaux patients adultes a été évaluée par une étude britannique publiée en 2002 dans l'Oral Surgery, Oral Médicine, Oral Pathologie, Oral Radiologie Journal. Verdict : l'utilité de ce panoramique est nulle pour la majorité (56 %) des patients.

Soins dentaires et traitement anticoagulant

← Soins dentaires et traitement anticoagulant QU'EST-CE QU'UN DÉTARTRAGE ET UN POLISSAGE DENTAIRE ? →