about 2 months ago

Dans les locaux de la Fraternité à Lausanne, à deux pas de la place de la Riponne, les initiants de l’assurance vaudoise remboursant les soins dentaires suivent les résultats de la votation en applaudissant chaque fois qu’une commune accepte leur projet. En tout, ils battent six fois des mains; il y a quatre villes, Lausanne, Renens, Chavannes-près-Renens et Vevey, mais aussi deux villages, Romainmôtier et Champtauroz. Cela ne suffit pas, leur initiative est rejetée par 57% des Vaudois. Vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur et micro moteur avec pièce à main sur notre site.

alt

Les soins dentaires ne seront pas remboursés. Les initiants regrettent que, contrairement au reste du corps, les dents restent une affaire privée. L’initiative partie de la coalition Ensemble à gauche a su rallier les partis de la gauche et le PDC, ainsi que la majorité du Conseil d’Etat. Le ministre de la Santé, Pierre-Yves Maillard, avait présenté il y a un an un contre-projet, dont le financement était assuré par une taxe prélevée sur les boissons sucrées. Le Grand Conseil ayant rejeté cette proposition de compromis, le Conseil d’Etat, ou du moins sa majorité de gauche, a donné sa préférence au texte initial. Qu'est-ce qui cause la défaillance des turbines dentaires ?

Dimanche, au vu du résultat, le conseiller d’Etat estimait que, s’il avait été soumis au vote, son contre-projet aurait constitué «un modèle crédible de mise en œuvre. Il aurait obtenu les 10% qui manquent.» Il déclare aussi qu’il s’attendait à un refus dans de telles proportions. «Désormais, la commission devra se réunir sur notre projet de loi qui est toujours sur la table du Grand Conseil et qui apporterait des mesures ciblées aux personnes les plus démunies.» Le choc est plus dur chez les initiants. Le coordinateur de la campagne du comité d’initiative, Pierre Conscience, déplore ce résultat qui endigue un progrès social: «Nous avons posé au peuple la question du financement de la facture bucco-dentaire.

Continuer avec le modèle du «chacun pour soi» et ses conséquences sociales, sanitaires et financières catastrophiques pour une certaine catégorie de la population, ou prendre en charge cet aspect de la santé en proposant un modèle de financement qui prend le contre-pied de la LAMal?». L’énorme différence de moyens financiers mis dans cette campagne entre les initiants et le camp de la droite et des médecins dentistes a, pour lui, joué un grand rôle dans le résultat de la votation du jour.

L'hypersensibilité dentaire

← L'hypersensibilité dentaire Quand les problèmes dentaires provoquent des maladies à distance →