6 months ago

Cette étude menée chez la souris montrent en effet que les bactéries responsables de la maladies des gencives qu'est la parodontite entravent également la cicatrisation des vaisseaux sanguins. Les chercheurs notent que la recherche sur la prévention des maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde, s'est concentrée sur les facteurs de risque comme l'hypertension, le diabète et l'hypercholestérolémie. Mais l'importance de la santé bucco-dentaire a été négligée alors qu'il existe de plus en plus de preuves que la maladie des gencives augmente le risque de maladies cardiovasculaires et entraîne de plus mauvais résultats chez les patients atteints d'athérosclérose (artères obstruées). Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : marathon micro moteur et micro moteur avec pièce à main. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins.

alt

« Nos recherches antérieures chez le rat ont trouvé des bactéries liées à la parodontite dans les artères atteintes d'athérosclérose, suggérant que ces bactéries pourraient être le lien entre la maladie de la gencive et maladies cardiovasculaires. », explique le Dr Sandrine Delbosc, auteur de l'étude et chercheur associé du Laboratoire Inserm. Les chercheurs ont émis l'hypothèse que les bactéries parodontales pénètrent dans le sang à travers des gencives saignantes, un symptôme commun de la maladie des gencives. Les bactéries adhèrent ensuite aux lésions athérosclérotiques dans les artères qui contiennent des « aliments » tels que les protéines, ce qui peut entraver la guérison de ces lésions. Fraise du dentiste : les cas où elle est utilisée

Mais bientôt un vaccin contre la parodontite. La parodontite, une maladie des gencives, touche 30 % des adultes. Un vaccin pourrait être testé dès 2018.

La parodontite se caractérise par une infection chronique des gencives qui peut conduire à la perte des dents. Elle touche principalement les personnes souffrant de diabète, de maladies cardiaques, de polyarthrite rhumatoïde, de cancers...

Le traitement repose sur la prise d'antibiotiques, voire parfois le recours à la chirurgie. Ce qui n'empêche malheureusement pas les récidives.

Après 15 ans de recherche, des scientifiques de Melbourne ont mis au point un vaccin dont les premiers résultats sont prometteurs.

Le vaccin permet d'empêcher la destruction des tissus et le retour, dans la plaque dentaire, de la bactérie P. gingivalis responsable de la parodontite. Il réduirait la nécessité d'avoir recours aux antibiotiques ou à la chirurgie.

Après des résultats prometteurs sur la souris, les premiers essais cliniques sur des patients pourraient démarrer dès 2018.

Soins dentaires : vers un « reste à charge zéro » pour 1 prothèse sur 2

← Santé bucco-dentaire : les signes d'alerte à connaître Les conseils pour avoir de belles dents →